Découverts bancaires : pourquoi les français sont souvent dans le rouge ?

D’après une étude en 2019, 42 % des Français seraient dans le rouge chaque mois. Parmi eux, 60 % dépasseraient leurs découverts bancaires. Alors quelle est la raison de ce dépassement ? Quels sont les frais engendrés ? Existent-ils des solutions pour éviter de voir rouge sur son compte ? Zoom sur ces découverts bancaires qui coûtent cher.

Découverts bancaires selon les profils

Du client fragile au plus aisé

Les découverts bancaires touchent tous les milieux, du client le plus fragile au plus aisé. Cependant, chaque profil a des raisons différentes d’entrer dans son découvert bancaire, voir à le dépasser. Pour les clients fragiles et modestes, malgré une gestion assidue de leur compte bancaire, il manque de l’argent chaque fin de mois. C’est ainsi que pour la plupart des Français, le revenu mensuel ne suffit plus. Les clients les plus aisés, eux non plus, ne sont pas épargnés. Ils sont nombreux à ne pas gérer leur budget et entrent donc facilement dans le découvert bancaire autorisé, et même non autorisé.

1 Français sur 2 voit rouge

En revanche, le découvert bancaire touche toutes les Catégories Socio-professionnelles (CSP). En effet, la plupart estiment que ce découvert est une prolongation de leur revenu chaque mois. D’ailleurs, cela concerne davantage les 35-49 ans qui sont régulièrement dans le négatif. La raison est que le découvert sert, en général, pour les imprévus. 1 français sur 2 abuserait alors de ce petit service bancaire. Quant aux jeunes entre 18-24 ans, ils ont pour la plupart trouvé des astuces pour éviter de s’éloigner du positif sur leur compte bancaire. L’utilisation du découvert bancaire comme bouée de secours, est tout de même assez risqué. En effet, entrer dans le rouge coûte très cher et il est compliqué d’en sortir.

Les frais bancaires

Les agios, un budget salé

Les agios sont des intérêts que vous paierez dès votre entrée dans le découvert autorisé. Du moment que votre solde est négatif, la banque vous réclame des agios. Dans les banques traditionnelles, le taux varie de 15 % contre environ 7 % dans les banques en ligne. Cependant, cela est plus onéreux si vous dépassez votre découvert bancaire. Il existe 3 types d’agios différents selon votre banque : les agios forfaitaires, les agios proportionnels et les agios majorés, avec un taux assez important.

Les commissions d’interventions

En plus des agios, les commissions d’interventions viennent s’ajouter. La banque vous facture ces frais lorsque vous avez dépassé votre découvert autorisé et qu’une opération sur votre compte a lieu. Peu importe le prélèvement, vous devrez payer une commission d’intervention. Là encore, la facture est salée avec en moyenne 8 € par intervention, plafonnée à 80 € par mois. En général, un Français paye entre 60 et 80 € de frais de découvert par an. Cela peut être plus élevé pour un client fragile. C’est ainsi que le gouvernement a mis en place un plafonnement de ces frais pour les personnes en situation de fragilité bancaire.

Solutions pour éviter d’être dans le rouge

Il existe des solutions pour prévenir des éventuels frais bancaires. Vous pouvez opter pour un compte bancaire sans découvert. Si vous n’avez pas les fonds sur votre compte, l’opération sera annulée. Cela fonctionne également avec une carte bancaire à autorisation systématique. Vous ne pourrez pas régler un achat si vous n’avez pas l’argent sur votre compte. Les banques proposent également des services comme l’envoie du solde du compte en temps réel. Cela permet de maîtriser au mieux son budget. Enfin, des applications mobiles (Bankin’, Linxo, etc.) se développent de plus en plus pour vous accompagner dans la gestion quotidienne de votre compte. Une nouvelle façon d’éviter les découverts bancaires !

Note utilisateur: Soyez le premier!

Donnez votre avis

      Laisser un commentaire

      Kiwi Banque
      Enable registration in settings - general