Les points clés de l’actu Bancaire pour la fin 2020 : ce qu’il faut retenir

Avec la crise sanitaire et économique, les banques ont dû s’adapter au contexte actuel. La population a, également, modifié sa manière de consommer. Ainsi, les Français ont épargné massivement pour mettre leurs économies en sécurité, et utilisent davantage leur carte bancaire pour régler leur achat. De plus, le marché de l’immobilier ne s’est jamais senti aussi bien depuis la fin du confinement. Voici ce qu’il faut retenir de l’actu bancaire pour la fin 2020.

L’épargne des Français

Des placements sécurisés

Durant le confinement, les Français ont dû limiter leurs déplacements. Ainsi, certains ont pu épargner davantage sur cette période. Leurs économies ont été placées principalement sur des livrets de leur compte courant. Depuis, l’État incite les épargnants à placer sur des plans d’épargne plus risqués. En effet, le gouvernement souhaite que les économies des consommateurs se tournent plus vers les entreprises françaises, et qu’ils participent activement à la croissance du tissu économique. Cependant, les Français ne sont pas encore convaincus. Ils préfèrent les placements sécurisés et disponibles.

Une épargne garantie

Aujourd’hui, le gouvernement dirige les Français vers des placements plus risqués, tels que le PEA (Plan d’Épargne en Action), le PER (Plan d’Épargne Retraite) et l’assurance-vie. L’État encourage les Français à épargner vers ces placements, mais sans succès. La tendance est toujours tournée vers le livret A, le livret d’épargne populaire (LEP) ou encore le PEL (Plan Épargne Logement). En effet, malgré une performance faible, ces derniers ont une épargne sécurisée et garantie.

Le paiement par carte bancaire

Une sécurité renforcée

L’utilisation de la carte bancaire s’est multipliée depuis le confinement. En effet, pour éviter de manipuler de la monnaie, les consommateurs ont privilégié les paiements sans contact. À partir de 2021, de nouvelles règles vont être mises en place pour sécuriser au maximum vos paiements par carte, et particulièrement sur Internet. En septembre 2019, la programmation d’une sécurité renforcée pour les achats sur Internet était en marche. Elle visait essentiellement la cybercriminalité avec la Directive révisée sur les Services de Paiement (DSP2). Ainsi, la première mesure cible le fameux code SMS à usage unique, expédié à partir d’un paiement en ligne. Mais la DSP2 ne trouve pas suffisante cette nouvelle pratique.

Des solutions adaptées

Ainsi, les banques n’ont plus le choix, elles doivent maintenant trouver une mesure plus efficace. Deux solutions ont été alors trouvées pour pallier les risques de piratage. Selon l’ancienneté de votre smartphone, vous pouvez sécuriser vos paiements grâce à la biométrie, soit l’empreinte digitale, la reconnaissance faciale ou la reconnaissance d’iris. Sinon, grâce à l’installation de l’application de votre banque, vous recevez un code qui est automatiquement validé. Enfin, il reste la vieille méthode, comme de s’équiper d’un générateur de code fourni par votre banque. Sachez enfin qu’il n’est pas obligatoire de recevoir une demande d’authentification, notamment, si le montant est inférieur à 30 euros.

Le succès du crédit immobilier

Des taux toujours à la baisse

Malgré la crise, le marché de l’immobilier s’est maintenu, et a même augmenté à certains endroits. Alors que les taux de crédit remontaient doucement, faute de concurrence pendant le confinement, cette reprise dynamique, l’a fait retomber. Ainsi, en septembre 2020, le taux est descendu à 1,22 %. Malgré cette bonne nouvelle, le renforcement des octrois de prêt est toujours l’actu Bancaire pour la fin 2020. En effet, les banques restent méfiantes pour accorder un prêt immobilier. Avec un taux d’endettement en dessous de 33 %, un apport de 10 % et un bon dossier, vous pourrez, toutefois, obtenir votre crédit immobilier.

Des aides bientôt terminées

Les dispositifs d’aides à l’accession immobilière sont toujours disponibles en cette fin d’année. Cependant, peu de Français les connaissent. Vous pouvez, par exemple, demander un Prêt à Taux Zéro (PTZ). Ce dernier voit ses démarches se renforcer, et deviennent plus longues. Ainsi, vous devez préparer et conclure votre dossier avant fin novembre 2020, pour un accord avant la fin de l’année. Si vous effectuez vos démarches en décembre, votre dossier sera traité à partir de janvier 2021. C’est donc une course contre la montre si vous souhaitez obtenir un crédit immobilier avec un PTZ avant la fin de l’année.

Note utilisateur: Soyez le premier!

Donnez votre avis

Laisser un commentaire

Kiwi Banque
Enable registration in settings - general