Carte bancaire et carte tickets restau, est-ce bon de joindre les deux ?

4 millions de salariés se servent quotidiennement de leurs tickets restaurant. Depuis quelque temps, les chèques déjeuners se sont transformés en carte. À l’heure du numérique, cette modification donne lieu à de nouveaux services, se mêlant ainsi parfaitement à la carte bancaire. La carte déjeuner devient alors très avantageuse. Mais est-ce bon de joindre carte bancaire et carte tickets restau ?

Définition du ticket-restaurant

Le titre-restaurant, également appelé ticket-restaurant, est un moyen de paiement nominatif qui permet à un salarié de payer ses repas à l’extérieur de l’entreprise.

Conditions et utilisations

Créé dans les années 1960, les titres-restaurant sont apparus sous la forme de chèques. Achetés par l’entreprise, les tickets-restau sont ensuite distribués aux salariés qui les utilisent pour régler leur repas chez les commerçants affiliés. L’employeur finance donc une partie du ticket (50 à 60 % de la somme totale) et le salarié, l’autre partie, déduite sur son salaire. L’entreprise n’est pas obligée d’adhérer aux titres-restaurant, tout comme le salarié. Il peut aussi refuser de récupérer ces tickets. Cela dépend, toutefois, des conventions de l’entreprise. Les tickets restaurant sont utilisables dans les restaurants, mais aussi certains commerces (boucherie, boulangerie, etc.) et supermarchés.

Carte tickets restau

La carte tickets restau est maintenant proposée par divers prestataires de services. Elle devient alors un moyen de paiement, durant les heures de repas. Cette carte peut être utilisée pour payer votre déjeuner au centime près, mais dans la limite de 19 € par jour. Cette nouvelle forme dématérialisée permet de supprimer le papier et créer de nouveaux services. La carte titre-restaurant est similaire à une carte bancaire : elle est prépayée et rechargeable. Il existe depuis peu, l’application pour smartphone, qui permet le paiement par le mobile.

Avantages de la carte tickets restau

C’est l’employeur qui opte pour la version papier ou dématérialisée. Cette dernière est pourtant très avantageuse.

Accroître le pouvoir d’achat

Certaines cartes déjeuners permettent, en effet, d’obtenir des réductions dans certaines enseignes partenaires. Il est donc possible de faire des économies avec votre carte tickets restau. Qu’il soit en format papier ou dématérialisé, le titre-restaurant permet d’augmenter le pouvoir d’achat du salarié. De plus, cela réduit les charges de l’employeur. Il profite alors d’un système de fiscalité avantageux pour l’entreprise. L’employeur peut demander jusqu’à 5,50 € par jour par salarié d’exonération de cotisations sociales et fiscales.

Un multiple usage

La carte tickets resto à un autre avantage : en cas de vol, vous pouvez la bloquer. Il suffit donc de la déclarer volée pour obtenir une nouvelle carte et garder votre ancien solde. Avec les chèques déjeuners, même nominatifs, vous ne récupérez pas votre argent. Il est aussi possible de régler vos repas en ligne de même qu’une carte bancaire. Ce service est intéressant, surtout dans le contexte actuel, où les restaurants ont fermé leur porte avec le nouveau confinement. La carte est inscrite avec un code unique que vous devez donner au moment du paiement. Enfin, il est possible de suivre le solde de votre carte, ainsi que votre consommation journalière, grâce à une appli. Avec « UpDéjeuner », vous pouvez alors connaître la liste des restaurateurs et commerçants affiliés à ce moyen de paiement, grâce notamment, à la géolocalisation.

De nouvelles règles pour 2020

Depuis le 12 juin 2020, le plafond de dépenses par personne est passé de 19 € à 38 €, et l’utilisation de la carte tickets restau, autorisée les week-ends, samedi et dimanche, et les jours fériés. Elle est, habituellement, utilisable uniquement les jours ouvrables.

Une aide pour les restaurateurs

Cette mesure permet d’écouler le solde de votre carte tickets restau. Toutefois, elle est limitée jusqu’au 31 décembre 2020. Cette modification concerne uniquement les restaurants, les hôtels-restaurants et les cafés. Ainsi, le plafond de votre carte déjeuner est donc toujours de 19 € dans les supermarchés et les commerces de proximité. Cette mesure aidera également le secteur de la restauration, contraint de fermer leurs salles, durant la période du confinement. En dépensant plus, le salarié peut continuer de profiter des repas le midi, le soir et également les week-ends, en vente à emporter.

Note utilisateur: Soyez le premier!

Donnez votre avis

Laisser un commentaire

Kiwi Banque
Enable registration in settings - general