Frais de renégociation de crédit immobilier : quel coût ?

Pourquoi renégocier son crédit immobilier ? Quels sont les coût que cela implique ? Est-ce vraiment plus avantageux ? Kiwi à la réponse !
Accueil » Banque en ligne » Frais bancaires & Guide » Frais de renégociation de crédit immobilier : quel coût ?

Rappel sur les Frais de renégociation de crédit immobilier

Après plusieurs années, il est possible de renégocier son prêt immobilier. Une forte diminution des taux peut notamment vous faire franchir la porte de votre banque pour tenter de réduire vos mensualités ou la durée de votre crédit.

Vous avez également le choix, durant les périodes où les taux de prêt immobilier ne varient pas outre mesure, de négocier la baisse de votre taux initial.

Mais dans n’importe quel cas, des frais de renégociation vous seront octroyés. Ils peuvent parfois être très élevés et ne permettent pas toujours de bénéficier d’un quelconque gain d’argent.

A quoi correspondent-ils et quel est le montant de ces frais de renégociation du prêt immobilier ?

Renégociation, réaménagement ou rachat de crédit immobilier, quelle est la différence ?

Renégociation de crédit immobilier

Renégocier son crédit immobilier, c’est le refonder à partir d’un taux plus bas que celui défini lors de la signature du prêt. Cette procédure s’effectue dans la banque qui vous l’a accordé, dans le but de réduire le coût total du crédit.
Ainsi, votre conseiller reprend le contrat initial et modifie les différentes lignes en considérant le nouveau taux de prêt immobilier. Un avenant au contrat initial est alors signé. Vous devez alors vous acquitter de frais.

L’avantage de cette renégociation repose sur le choix entre la réduction du montant des mensualités et celle de la durée de l’emprunt.

Mais même si c’est votre souhait, votre agence ne se trouve pas dans l’obligation d’accepter cette diminution du taux d’emprunt. La seule raison qui poussera votre banquier à accepter la révision sera d’éviter que vous vous tourniez vers une autre enseigne. En général, il voudra vous garder, surtout si vous êtes un client fidèle qui utilise de nombreux services bancaires dans l’établissement.

Le mieux reste de tenter le rachat de crédit auprès d’autres banques pour pouvoir comparer les coûts et avoir de bons arguments durant la tentative de renégociation.

Réaménagement de crédit immobilier

Pour réaliser des économies et éviter les difficultés financières, le réaménagement de crédit est une autre solution. Il s’agit d’une configuration personnalisée correspondant à vos habitudes de consommation, votre changement de situation familiale ou professionnelle.

Dans ce cas, le crédit immobilier reste le même que celui que vous avez signé initialement, même si, comme pour la renégociation, certaines lignes ont été changées par avenant.

De la même façon que pour la renégociation ou le rachat de prêt immobilier, cette opération est intéressante lorsque les taux sont au plus bas. Elle permet de regrouper le crédit immobilier avec un ou plusieurs crédits de consommation.

Pour trouver la meilleure formule offrant une certaine qualité de vie, votre conseiller devra considérer l’ensemble de vos charges annexes.

Pour un réaménagement de crédit, les frais concernent parfois des indemnités de remboursement anticipé ou des frais de mainlevée d’hypothèque. Les frais de privilège de prêteur de denier (PPD) sont également possibles.

Rachat de crédit immobilier

Si l’établissement dans lequel vous avez souscrit le prêt ne veut pas renégocier ce crédit, ou que les nouvelles propositions avancées ne vous suffisent pas, la perspective du rachat de prêt immobilier peut être judicieuse. Cette démarche vise à vous rapprocher d’une autre banque (ou organisme financier) afin qu’il rachète votre crédit.

Vous devez alors réaliser les bons calculs pour être sûr de bénéficier de réels atouts financiers. Les taux de prêt immobilier doivent comme précédemment être beaucoup moins élevés que le taux initial. Et comme pour la renégociation, la démarche sera plus efficace en cas d’allongement de la durée d’emprunt. L’allègement des mensualités peut vous permettre de concrétiser d’autres projets comme l’achat d’une voiture, d’un bien mobilier ou de prétendre à plus de sérénité en cas d’achats ou de locations imprévus.

Autre atout du rachat de crédit : la possibilité d’insérer dans le nouvel emprunt les différentes dettes dues à un éventuel découvert, les impôts, les charges sociales pour certains… Si le rachat de crédit est accepté, vous devez vous soustraire à l’obligation du remboursement anticipé de l’ancien prêt. De plus, le rachat s’accompagne de frais de dossier et d’un coût pour la prise des nouvelles garanties. Les indemnités de remboursement anticipé (IRA) devront également être payées. Concernant les IRA, la réglementation a fixé un maximum de facturation autorisée qui est d’un semestre d’intérêts et de 3 % du capital restant dû. Certaines banques vous exonèrent de ces indemnités et dans n’importe quelle enseigne, elles ne doivent vous être facturées si :

  • vous ou votre conjoint déménage suite à un changement de vie professionnelle
  • vous êtes licencié
  • vous ou votre conjoint décède.

Retrouvez les coûts de renégociation de crédit immobilier

Les frais de renégociation du crédit immobilier sont d’abord constitués par les frais de dossier ou d’avenant, puisque le contrat initial est juste modifié et notifié par cet avenant. Les différents volets modulés sont parfois nombreux, tels le tableau d’amortissement ou la garantie.

Pour de nombreuses banques, ces frais sont calculés à partir de ces réaménagements. Pour certaines, ils sont définis à partir d’un tarif forfaitaire alors que la plupart d’entre elles facturent un pourcentage du capital restant dû.

Ils se chiffrent en moyenne à plus de 1000 euros pour un capital restant de 100 000 euros. Ils peuvent atteindre plus de 3000 euros pour un capital restant de 400 000 euros. Les différences sont importantes d’une banque à l’autre, puisque certains établissements ne facturent ces frais de renégociation qu’à une centaine d’euros, tandis que d’autres facturent 3000 euros pour un capital restant dû de 100 000 euros.

Concernant les banques régionales, les variations relevées entre les territoires sont parfois très contrastées.

Banque en ligneFrais de renégociation de prêt immobilierFrais pour un prêt de 100 000 euros
BforBank900 euros900 euros
Fortuneo Banque900 euros900 euros
ING950 euros950 euros
Boursorama banque1,00 % du capital restant dû1000 euros
Monabanq950 euros950 euros
Banques traditionnellesFrais de renégociation de prêt immobilierFrais pour un prêt de 100 000 euros
BNP Paribas2,00 % du capital restant dû2000 euros
CIC1,50 % du capital restant dû1500 euros
La Banque Postale1,00 % du capital restant dû1000 euros
LCL1,20 % du capital restant dû1200 euros
Société Générale1,00 % du capital restant dû900 euros
Banque Populaire occitane0,50 % du capital restant dû500 euros
Banque Populaire Val de France1,00 % du capital restant dû900 euros
Banque Populaire Méditerranée1,00 % du capital restant dû1000 euros
Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes1,50 % du capital restant dû1500 euros
Caisse d’Épargne Côte d’Azur1,00 % du capital restant dû1000 euros
Caisse d’Epargne Hauts de France3,00 % du capital restant dû3000 euros
Crédit Agricole Centre Loire100,40 euros100,40 euros
Crédit Agricole Loire et haute Loire450 euros450 euros
Crédit Agricole Finistère2,00 % du capital restant dû2000 euros
Crédit Agricole Atlantique Vendée Loire et Haute Loire1,00 % du capital restant dû975 euros
Crédit Mutuel Océan0,50 % du capital restant dû500 euros
Crédit Mutuel Loire-Atlantique, Centre Ouest1,00 % du capital restant dû1000 euros
Allianz Banque500 euros500 euros
BRED1,00 % du capital restant dû1100 euros
BPE1,00 % du capital restant dû1000 euros
Crédit Coopératif0,50 % du capital restant dû500 euros
Crédit du Nord1,20 % du capital restant dû1200 euros
HSBC1,00 % du capital restant dû1000 euros

Toutes les démarches à suivre pour renégocier votre prêt immobilier

Afin de prétendre à un taux avantageux lors de la renégociation, vous devez montrer votre sérieux concernant la gestion de vos comptes. Comment ? En présentant votre contrat de travail, vos bulletins de salaire et autres revenus, par exemple.
Autre conseil pour renégocier votre prêt immo : votre taux d’endettement ne doit pas être supérieur au taux fixé par l’établissement.

La renégociation de votre prêt immobilier doit plutôt avoir lieu durant les premières années du crédit, lorsque le taux moins élevé est encore capable de réduire les intérêts. En effet, plus le contrat avance dans le temps, plus la part du capital augmente, et celle des intérêts diminue, rendant la renégociation moins avantageuse.

Si la révision s’effectue durant les premières années de l’emprunt et si vous optez pour une diminution de sa durée plutôt que pour celle des mensualités, l’avantage financier sera plus important ! En effet, les intérêts ainsi que les cotisations d’assurance emprunteur seront payés durant une période beaucoup plus courte. En principe, pour que l’opération soit fructueuse, le nouveau taux doit être de 0,7 à 1 % plus bas que celui qui a été initialement prévu. Pour un moment opportun, le capital restant dû devrait être supérieur à 70 000 euros !

Dernières nouvelles sur les banques
Infos, rumeurs, nouvelles et comparatifs
Kiwi Banque
Enable registration in settings - general