Les découverts bancaires après les achats de Noël en hausse d’année en année

La période de Noël peut virer au cauchemar pour votre compte bancaire. En effet, c’est le moment où vous êtes tenté de dépenser énormément. Résultat, vous êtes facilement à découvert bancaire. Ce qui signifie que vous paierez sûrement des frais bancaires. Pour les banques, en revanche, c’est assez avantageux. Grâce aux frais et les commissions bancaires, elles gagnent de l’argent. Le constat, donc, de cette fin d’année où les découverts bancaires sont de plus en plus nombreux.

Les dépenses de Noël

Pour les particuliers

Pour les fêtes de fin d’année, les Français vont encore faire de nombreux achats. C’est ainsi que 67 milliards d’euros sont envisagés dans les dépenses traditionnelles. Le budget moyen par foyer est alors de 350 € pour les cadeaux, 185 € pour les repas et 50 € pour les achats divers, ce qui fait un total d’environ 600 €. 6 Français sur 10 anticipe, tout de même, leurs frais de fin d’année. Certains économise tout au long de l’année, d’autres étale leurs dépenses sur plusieurs mois. Il y a également des actions commerciales telles que le « Black Friday » qui permet de profiter de bonnes réductions. Malheureusement, cela ne suffit pas pour certains qui se retrouvent avec un découvert bancaire plus ou moins important.

Pour les banques

Les banques voient augmenter le nombre de découverts bancaires en cette fin d’année. Si certains clients ne dépassent pas leurs découverts autorisés, d’autres entrent dans « le rouge » pour pouvoir offrir leurs cadeaux. C’est ainsi que les frais bancaires sont engendrés. Entre les commissions d’interventions et les agios, les frais de fin d’année sont donc plus importants. Cela a tout de même un avantage pour les banques qui s’assurent une rentrée d’argent. De plus, les établissements financiers proposent facilement des offres alléchantes en fin d’année. Afin de diminuer les découverts non autorisés, ils commercialisent des types de crédits à la consommation à des taux intéressants. Selon un sondage, 11 % des Français contractent un crédit à la consommation ou utilisent leurs découverts bancaires. Une aubaine pour les banques qui récoltent dans leurs caisses.

Les solutions pour éviter les découverts bancaires

Faire un crédit à la consommation

Les particuliers apprécient le crédit à la consommation. Son taux attractif n’est sans doute pas anodin. Le crédit à la consommation réunit : le crédit renouvelable, le crédit en magasin, le crédit personnel, les découverts bancaires et la location avec option d’achat. Un prêt à la consommation est plafonné à 75 000 €. Pour vos frais de fin d’année, les taux peuvent aller de 2,2 à 3,6 % sur 12 mois au minimum. C’est donc une solution pour pouvoir faire vos achats. Soyez tout de même vigilant et organisez-vous pour éviter un surendettement. Vérifiez bien les taux de certains crédits renouvelables. Il y a, en effet, des prêts plus avantageux que d’autres.

Toucher à son épargne

Pour éviter de se retrouver avec un découvert bancaire, vous pouvez puiser dans vos économies. Si vous disposez d’un produit d’épargne tel qu’un livret A, cela peut être la solution. Les taux d’intérêt, de plus, ne sont pas si intéressants si vous calculez les frais bancaires que vous pouvez engendrer si vous dépassez sur votre compte courant. N’ayez donc pas de remords à piocher dans votre épargne pour réduire les risques du découvert avant ou après les fêtes. Un livret A peut alors permettre de placer de l’argent tout le long de l’année pour ensuite les débloquer lors des achats de Noël. C’est ainsi que vous vous octroyez un crédit à vous-même sans taux d’intérêt et échappez au découvert bancaire.

Les commissions de fin d’année

Les frais bancaires

Les banques se sont engagées pour limiter les frais bancaires. Toutefois, un client en dépassement de découvert, peut être amené à payer 250 € de frais bancaires par an, en moyenne. C’est donc un gros budget si vous rajoutez les dépenses pour les fêtes. Depuis un an, les frais d’incidents sont plafonnés à 8 € par opération et à 80 € par mois. Vérifiez bien alors, les frais bancaires de dépassement, les frais et commissions bancaires de services, les frais bancaires de rejet et les commissions d’interventions.

Les différentes primes

Cette fin d’année ne rime pas seulement avec des frais bancaires. Vous pouvez avoir de l’aide grâce à votre travail. Certaines entreprises délivrent, en effet, des primes de fin d’année. Il peut s’agir : du 13ème mois (versé en une ou deux fois), la prime de « Noël » ou une prime de fin d’année versé par l’employeur. Ce sont généralement des primes transmises avec un accord collectif ou grâce au contrat de travail. Elles ne sont toutefois pas exonérées de vos revenus. Mais c’est tout de même un bon moyen de récupérer un peu d’argent pour les achats de fin d’année. Cela peut permettre d’échapper aux découverts et aux frais bancaires.

Note utilisateur: Soyez le premier!

Donnez votre avis

Laisser un commentaire

Kiwi Banque
Enable registration in settings - general